Montfort-sur-Meu

 

     

Montfort aerien2 1

 

      Montfort, petite commune d'Ille-et-Vilaine de 7000 habitants, connue surtout pour son abattoir de porcs, fut au moyen-âge une importante forteresse qui défendait les portes d'accès à la Bretagne. De cette période, il ne reste qu'une tour du XIVème siècle, le Papegault, ainsi que quelques éléments de rempart.

     Ville de tanneries, de moulins et important marché avec sa halle couverte, ville religieuse aussi avec l'abbaye Saint-Jacques, le prieuré Saint-Lazare et le couvent des Ursulines qui entouraient la cité fortifiée, elle fut tour à tour Montfort, Montfort-la-Cane et Montfort-la-Montagne avant de prendre son nom actuel de Montfort-sur-Meu.

    Une rue intramuros conserve la maison natale de Louis-Marie Grignion, prêtre sanctifié, fondateur au XVIIIème siècle des ordres montfortains, pères missionnaires ruraux, ainsi que des congrégations enseignantes des filles de la sagesse et des frères du Saint-Esprit.

     Montfort devient le siège d'une sous-préfecture, de 1799 à 2009, avec création d'un tribunal d'arrondissement, d'une gendarmerie et d'une prison.

     La vieille ville sera en partie détruite par les bombardements de la seconde guerre mondiale.

 

 

 

 

.